Trop materner ou la peur de la séparation

0
223

Le terme « maternage » est utilisé en France depuis les années 1990 pour qualifier des pratiques de soin au nourrisson et au jeune enfant basées sur les besoins perçus de l’enfant : c’est sans doute son sens premier mais il peut avoir une autre signification.

Materner

pour prendre soin des autres (de mon fils, de mon conjoint(e), de mes collègues), parce que je les aime et que je veux toujours les aider. Derrière cette attitude ou façon de se comporter, se cache en réalité la peur de la séparation, la peur de perdre l’autre, la peur de la solitude.

Vous occuper des autres, vous donne une raison d’être, en remplissant un vide existentiel. Ainsi, en « maternant » l’autre, c’est à dire en faisant des choses à leur place, vous l’infantilisez, vous le maintenez dans une position ou il ou elle va se sentir pas à la hauteur ou pas capable de faire aussi bien que vous. Vous lui enlevez ainsi son pouvoir personnel pour le maintenir sous votre aile, l’empêchant d’être et de devenir autonome.

Le sens de materner est de prendre soin de l’autre dans la bienveillance, avec un amour inconditionnel. c’est l’aider à grandir afin qu’il vole de ses propres ailes et pas le contraire.

Pourquoi materner ? Besoin de tout contrôler ?

Pour que cette personne reste avec vous ? Pour qu’elle ait toujours besoin de vous ? Ce qui vous rend indispensable. Pour remplir un vide existentiel ? car il y a toujours l’attente qu’on vous aime en retour.

Comment sortir du maternage  ?

 En prenant conscience de vos vrais besoins. En apprenant à l’autre de faire par lui même pour le rendre autonome ce qui vous valorisera dans votre transmission et valorisera du même coup l’autre dans sa capacité à comprendre et  faire. Vous faire accompagner par un thérapeute pour discerner vos vrais besoins et vos peurs.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here